influence

 

L'enseignant peut-il influer sur la motivation des élèves?

 

Cet aspect peut être amélioré sous divers angles et par divers moyens. Nous nous intéresserons ici, uniquement au rôle de l’enseignant.

Comment cet acteur clé de l’éducation peut-il influer sur la réussite de ses élèves ? Afin de vous faire prendre conscience de l’importance du rôle de l’enseignant, nous évoquerons la théorie de l'effet Pygmalion 1 et ses résultats. Si l’on affirmait que plus l’enseignant croît en ses élèves, plus ils auraient de chance de réussir, vous me diriez certainement « tout à fait ». En revanche, si l’on vous affirmait que cela fonctionne même avec un rat de laboratoire, il se pourrait que vous en doutiez. 

C’est pourtant ce qu’ont prouvé Rosenthal et Jacobson 2 , deux scientifiques américains. Le premier étant un psychologue, professeur à l'université de Californie et la deuxième, directrice d'une école de San Francisco. Lors de son expérience, Rosenthal prit une douzaine de rats ordinaires de laboratoire et les divisa en deux groupes sans effectuer aucune sélection. Puis, il attribua ces deux groupes de rats à deux équipes d’étudiants et leur demanda de les entraîner à traverser un labyrinthe. Il a informé le premier groupe que leurs rats ont été sélectionnés d'une manière extrêmement sévère : on doit donc s'attendre à des résultats exceptionnels de la part de ces animaux. Il a informé le second groupe que leurs rats n'ont rien d'exceptionnel et que pour des causes génétiques, il est fort probable qu'ils auront même du mal à trouver leur chemin dans le labyrinthe. 

 

 

labirynthe

 

 

Suite à cette mise en scène, les résultats ont été spectaculaires, les rats du premier groupe qui étaient censés être exceptionnels sont arrivés en tête pour la majorité d’entre eux, alors que plusieurs rats du deuxième groupe n’ont même pas quitté la ligne de départ. Après analyse, il s'avère que les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient particulièrement intelligents leur ont manifesté de la sympathie, de la chaleur, de l'amitié, et inversement.

Rosenthal et Jacobson ont donc reproduit cette expérience, avec des enfants d’une école américaine, mais en jouant uniquement sur les attentes favorables des enseignants. Ils ont sélectionné plusieurs enfants issus de l’immigration, en difficultés scolaires, et les ont présentés comme étant des enfants ayant un QI exceptionnel et un potentiel intellectuel inexploité. Par la suite, ces élèves ont intégré les classes des enseignants sélectionnés pour l’expérience.

Le résultat de l'expérience démontre qu'une année après, 20 % des élèves se sont comportés comme les rats du premier groupe : ils ont amélioré de 5 à plus de 25 points leurs performances au test d’intelligence. Pour conclure, on peut en déduire que l’attitude de l’enseignant influe sur la réussite de l’enfant. Ainsi, en fonction du rapport qu’a l’enseignant envers l’élève, il adaptera son attitude vis-à-vis de celui-ci et l'influencera dans un sens négatif ou positif.

L'équipe Elite enseignement.

Et vous qu'en pensez-vous ?


 

1 A. Rosenthal, L. Jacobson. (1971). Pygmalion à l’école : ISBN 978-2-203-20207-8
2 https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Pygmalion#Exp%C3%A9rience_sur_les_rats